Colette, l’apprentissage de la liberté

Colette la scandaleuse. Colette l’insoumise. Colette le génie féminin dans un temps d’hommes. L’auteure de Chéri et du Blé en herbe a défrayé la Belle Epoque. Jeune campagnarde, elle se marie en 1893 avec Henry Gauthier Villars, dit Willy, qui l’amène à découvrir Paris. Mais, avec l’amour vient aussi la désillusion: son mari, chroniqueur musical et romancier entouré de nègres littéraires, est aussi un coureur de jupons. Paradoxalement, ses infidélités révèlent les envies et la volonté
farouche de liberté de Colette, à la fois pour sortir du carcan de la vie bourgeoise et pour révéler son propre talent. Emancipation du corps et de l’esprit. à suivre…

Posté le par admin dans BD Déposer votre commentaire

Les silences d’Antigone traduits en BD

Antigone est la fille d’Œdipe, le roi maudit de Thèbes. Elle est aussi la sœur d’Ismène et de deux frères qui se sont entretués pour le pouvoir, Polynice, qui a pris les armes contre sa cité, et Etéocle qui l’a défendue. Leur oncle Créon hérite alors du pouvoir. Homme juste, il reconstruit l’unité de la ville par des décisions privilégiant le bien commun. Avec une conséquence: puisque Polynice est celui qui a brisé la cohésion du peuple, son corps, laissé à l’abandon en dehors des murs, portera l’opprobre de tous. à suivre…

Posté le par admin dans BD Déposer votre commentaire

Les diverses époques de la Belle Epoque

Le début du XXe siècle est une période foisonnante. Paris en est le centre. Tout semble s’accélérer. C’est du moins l’image qu’on en a. L’historien Dominique Kalifa démontre pourtant que le passé n’est souvent qu’une vision du présent.

par Romain Meyer

Picasso, Toulouse-Lautrec, Curie, Proust, Jarry, Feydeau, Claudel, Saint-Saëns, Satie, Méliès et les autres… Leurs points communs? Paris et le début du XXe siècle. Période foisonnante… après coup. En effet, tous participent involontairement à un cliché, celui d’un moment privilégié dans l’histoire de France, celui de la Belle Epoque. C’est sur la création de ce chrononyme – nom que l’on donne à une période – que s’est penché l’historien Dominique Kalifa et dont il tire un livre à la fois érudit et accessible, interpellant sur la construction des imaginaires. Un voyage dans le miroir d’une société. à suivre…

Posté le par admin dans BD, Cinéma, Inclassable Déposer votre commentaire

Imbattable, la BD la plus forte du monde

Une question obsède tout amateur de BD: qui est le plus fort, Hulk ou Superman? Aucun! Le plus balèze de tous les super-héros est français comme Superdupont et s’appelle Imbattable, car il est… imbattable. Prenez garde, savants fous et plaisantins, le monde est maintenant plus sûr pour les petits chats sur les arbres, les grands-mamans qui traversent la route et les terrains de pétanque menacés. Comme tout bon justicier, Imbattable porte le masque,
la cape… et les commissions de sa mémé. Mais qu’est-ce qui le rend si puissant? C’est simple, il possède le pouvoir de la bande dessinée.
à suivre…

Posté le par admin dans BD Déposer votre commentaire

Wayward, le Japon entre chats et loups

Rori Lane a quitté l’Irlande paternelle pour rejoindre sa mère, au Japon. Elevée dans les deux cultures, elle veut commencer une nouvelle vie au Pays du Soleil levant. Elle aime à se promener au hasard dans les rues étroites de Tokyo, à s’imprégner de l’atmosphère à la fois calme et grouillante, traditionnelle et électrique. Une fourmilière familière et humaine. Mais pas seulement, comme Rori l’apprendra: attaquée par une bande de loubards, elle est sauvée par une étrange jeune fille. Les premiers sont des kappa – des tortues monstrueuses et anthropophages –, la seconde un chat… Et ce n’est qu’un début. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Skottie Young, mon royaume pour une hache

Imaginez la petite Gertrude, 6 ans, qui, comme toutes les petites filles, rêve de devenir la princesse d’un royaume de rire et de magie. Imaginez le souhait qui se réalise… à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Moon knight, les visages de la lune

Dans les innombrables séries de super-héros publiées par Marvel chaque mois, difficile de faire un choix. Surtout que la plupart des titres phares de l’éditeur se sabordent les uns après les autres, étant sans cesse relancés, renommés, et surtout maltraités. Impossible aujourd’hui de lire les X-Men ou les Avengers sans frémir. Les pépites se dénichent ailleurs, dans les héros secondaires, où les auteurs peuvent créer sans brides. Ainsi le déjà classique Hawkeye de Matt Fraction et David Aja, ou la nouvelle version de Moon Knight par Jeff Lemire et Greg Smallwood. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Sandman: retour au début de l’infini

Pendant vingt ans, Sandman, le Maître des rêves, s’est reposé sur des lauriers tissés de superlatifs. Son créateur, Neil Gaiman, lui redonne corps pour une dernière histoire qui est aussi sa première. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Gess: l’assassin onirique

Argentine, 1925. Un homme est abattu dans sa maison et agonise. Il s’appelle Gustave Babel, il est un ancien porte-flingue d’une société mafieuse parisienne, la Pieuvre, qui l’a retrouvé après des années de fuite. On n’échappe pas aux tentacules de l’octopode. Babel le savait et l’attendait. Ses derniers moments sont aussi ceux de la mise au point, des souvenirs d’un homme fabriqué pour assassiner et qui a commencé à se poser des questions existentielles lorsque plusieurs de ses «clients» sont morts avant qu’il ne les tue… Il s’est mis à rêver et essaye de reprendre possession de son passé face à son pire ennemi, l’Hypnotiseur. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Une femme de Shôwa: complications d’après-guerre

Un père disparu, une mère qui meurt lors du terrible bombardement de Tokyo de mars 1944: la vie de la petite Shôko se complique dans un Japon occupé par les militaires américains. Exactions, violence, gangs de jeunes, voire d’enfants, une partie du pays se plie aux lois de la survie. Pour la fillette, cela veut dire s’adapter à un monde hostile, où sexe et violence constituent la norme. Elle devient experte dans le maniement du couteau, avant d’être enfermée dans un centre pour délinquantes. L’enfer au féminin, et peut-être une porte vers l’amour. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

BD et western: à l’ouest, du nouveau

Le retour du western marque la bande dessinée de ce début d’année. Vachers, fossoyeurs et pistoleros rivalisent d’ingéniosité pour renouveler un genre qu’on croyait éteint. Et ça marche. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Tom King – Gabriel Hernandez Walta: bienvenue chez nous

A l’heure où le transhumanisme – l’amélioration de l’humain par la science – est l’objet de nombreuses réflexions, Tom King inverse le raisonnement: une machine peut-elle s’humaniser, jusqu’à s’intégrer «normalement» dans la société? L’interrogation rappelle bien sûr le roman de Philipp K. Dick Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques? et le film que Ridley Scott en a tiré en 1982, Blade Runner. Le scénariste américain place au centre de son intrigue la Vision, créature synthétique, l’un des plus puissants Avengers. Il réussit un tour de force: faire d’une histoire de super-héros, un récit du quotidien sans masque. Ou si peu. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Wood – Mutti: rebelles avec une cause

«Liberté», le mot est sur toutes les lèvres actuellement, comme un gigantesque fourre-tout idéologique, une revendication dont le sens bien flou permet toutes les interprétations oscillant fiévreusement de la gauche à la droite, et inversement. Elle constitue également le premier fondement légendaire des Etats-Unis. Impossible pour un président de l’occulter, surtout lorsqu’il est nouvellement élu et même si la signification qu’il lui donne semble bien éloignée des références qu’il plie à son discours. à suivre…

Posté le par Eric dans BD Déposer votre commentaire

Marc-Antoine Mathieu, reconstruire le reflet

Le nom d’Otto Spiegel était prédestiné. D’Otto, il tire «auto», celui qui se réfère à lui-même. Et il y a ce «Spiegel», miroir aux reflets multipliés, qui construit des fragments possibles de son passé et du présent. Otto Spiegel, l’homme qui se regarde lui-même, L’homme réécrit, selon Marc-Antoine Mathieu. Car il s’agit bien là de la dernière interrogation du père de Julius Corentin Acquefacques: qu’est-ce qui fait d’un individu ce qu’il est? La réponse explore l’être et le récit, le fond et la forme. à suivre…

Posté le par admin dans BD Déposer votre commentaire

«La loterie»: une place de village, un destin jeté au sort

Quand Miles Hyman décide d’adapter en bande dessinée La loterie, la nouvelle la plus connue de sa grand-mère Shirley Jackson, cela donne forcément un chef-d’œuvre qui ne doit rien au hasard. à suivre…

Posté le par Eric dans BD, Littérature Déposer votre commentaire
1 2 3 4 5 6 7 8 9   Next »